† DIO's KinGDom †

:: forum sur le groupe japonais de Visual Kei : DIO ~ distraught overlord ::
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [OS] Annoyed

Aller en bas 
AuteurMessage
Aya
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 33
Ville : anywhere .. everywhere ..
DIO préféré : Kei, Mikaru
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: [OS] Annoyed   Sam 13 Déc - 22:05

Titre : Annoyed...
Auteur : Aya
Genre : Oneshot, Yaoi
Pairing : DenKei, pour changer
Disclaimer : comme d'hab

Note : Comme promis à ma MinouChat chérie, voici un Denka x Kei ^^ inspiré je dois dire par le fond d'écran que j'avais juqu'à présent...
Spoiler:
 


Bonne lecture ^^


_____________________________________

°Oo. Annoyed... .oO°



Assis sur le bureau de la chambre d'hotel qu'il partageait avec Mikaru et Erina, Kei bouillonait. Il avait encore la scène devant les yeux : Denka qui se jetait dans le public, Denka qui appréciait, les françaises qui le touchaient, les françaises qui ne voulaient plus le lâcher, les françaises qui salissaient son corps de leurs mains, de leur désir !

Kei enrageait. Personne d'autre que lui n'avait ce droit ! Toucher ainsi Denka... Il n'y avait que lui ! Souiller sa peau pâle d'un désir ravageur, passer les mains sous ce haut si court, si fin, ébouriffer ses cheveux d'une main experte, corrompre son coeur d'enfant par un besoin inassouvible et irrépressible... Il n'y avait que lui !! Denka le savait. Kei ne partageait pas. Ils en jouaient. Chacun savait que l'autre jouait, et chacun aimait jouer avec les sentiments de l'autre. Trois ans déjà que ce petit jeu durait. Kei soupira d'exaspération. Ce soir il ne voulait plus jouer. Assez ! Denka avait assez joué avec ses nerfs...

- Denka !

Kei avait craqué. Appuyé au chambranle de la porte de la chambre d'Ivy et Denka, il toisait le batteur d'un air sévère. Ivy paisiblement allongé sur son lit après un concert qui lui avait littéralement mis les pieds en compote, se releva pourtant, et disparu sans un mot en direction de la chambre de Mikaru, les pieds confortablement enfouis dans d'épais chaussons fourrés. Kei le regarda tourner le coin du couloir sans regrets.

- Denka.

Le batteur releva la tête. L'air interrogateur peint sur son visage fouetta encore un peu plus que de nécessaire le sang du guitariste. Il referma la porte derrière lui, le loquet retomba avec un claquement sec et définitif. Sans un mot il s'avança jusqu'au milieu de la pièce, regarda avec dédain autour de lui en dépit du désir qui lui faisait battre le sang dans les tempes, et finit par s'affaler à l'opposé de Denka, sur le lit qu'Ivy venait de quitter. Il sentait le batteur ne pas le quitter des yeux, et il se faisait un malin plaisir à le laisser mariner dans son coin. Pourtant au bout d'un moment il releva les yeux et planta son regard sombre dans les prunelles d'onyx de son ami. Ils se défièrent longuement du regard avant de détourner les yeux, pudiques et gênés soudain. L'image du batteur, plus souriant qu'il ne l'avait jamais vu, se jetant dans le public, au milieu de toutes ces filles avides d'un souvenir, un fragment de vêtement, d'un accessoire, d'une plume, d'une paillette, lui passa brutalement devant les yeux et il vit rouge à nouveau.

- Denka... Ne recommence pas !
- Kei, qu'est-ce qui te prends ? Qu'est-ce que...?
- Le public...! Te jeter dedans ainsi, il n'y a que moi qui puisse te toucher de cette façon !
- Kei... serais-tu... jaloux ?

Kei sursauta. Jaloux. Etait-ce cela, la jalousie ?

- Jaloux...? Moi ? Et de quoi donc ? De toutes ces nanas qui te touchaient sans vergogne ? Denka ! C'est toi qui l'a voulu ainsi, c'est toi qui me l'avait dit ! Que nous n'étions que l'un à l'autre...! Ne change pas d'avis maintenant !
- Je n'en change pas ! C'est toi qui t'y es jeté en premier Kei ! C'est toi qui est allée dans la fosse en premier !
- Pas de moi-même ! Mikaru...
- Ne rejette pas la faute sur les autres ! Kei ! Qui crois-tu donc que je regardais à ce moment-là ?
- Alors tu dois savoir qu'il m'a poussé ! Tu m'as dit que je n'étais qu'à toi ! Je ne voulais pas y aller ! Denka !!
- Kei... je sais bien mais...
- Pourquoi y es-tu allé alors ?! Pourquoi as-tu sauté ?
- Pourquoi ? Tu veux savoir pourquoi ?! Peut être tout simplement que je n'ai pas aimé lqu'on te tripote quand tu y étais aussi !! Même si c'est Mikaru qui t'y as poussé ! Je n'ai pas aimé, c'est tout ! Tu n'avais pas à y rester si longtemps !! Tu n'avais pas à apprécier ces mains de filles sur toi ! Pourquoi y es-tu resté si longtemps !?
- Denka, regarde-toi !! Et c'est moi qui suis jaloux ?! Qu'est-ce qui te prends tout d'un coup ?
- Et toi ?! Pourquoi tu débarques comme ça ? Pourquoi es-tu si énervé que Ivy est parti dès que tu es entré ?! Que me reproches-tu donc que tu n'aies fait toi-même ?!! Kei ! Pourquoi m'en veux-tu de...?

Brutal et puissant, Kei se releva brusquement et le fit taire d'un baiser vengeur, froid, et si impersonnel que Denka frissonna de dégoût. Agrippant le guitariste par la ceinture, il le fit basculer sur lui d'un geste exempt de toute douceur, exempt de tout sentiment d'amitié, de gentillesse ou simplement de compassion, et ils tombèrent l'un sur l'autre sur le lit de Denka, lèvres soudées en un baiser amer, rageur, comme s'ils voulaient faire passer à travers leurs langues mêlées tout le ressentiment qu'ils avaient l'un envers l'autre, toute la rancoeur qu'ils nourrissaient envers ces fans qui leur avaient volés un bout petit, tout petit, de ce qu'ils considéraient comme leur appartenant de plein droit.

Ils s'embrassaient, se mordaient les lèvres et se pétrissaient les épaules et la nuque, peu leur importait le plaisir, peu leur importait le désir, seul comptait cette envie malsaine et mauvaise de faire mal, de punir, d'aimer encore plus, de cacher au plus profond de soi ce désir corrompu et si humiliant ! Kei ouvrit les jambes du batteur d'un genou hargneux, sans délicatesse aucune, et s'imposa entre elles. Il flattait de la cuisse cette proéminance qu'il sentait durcir à son contact, et quitta les lèvres douces de Denka pour mordiller le lobe de son oreille. Le gémissement qu'il en tira le fit frémir tout entier, et il ne put empêcher sa main de glisser lentement sous le fin débardeur que portait Denka ce soir là. Un débardeur blanc, qui faisait ressortir sa peau légèrement hâlée, si appétissante. Ses yeux encore fardés pour le concert, soulignés de noirs et de paillettes de couleurs, le regardaient intensément, comme pour tenter de deviner ce que cachaient ses propres prunelles. Sa bouche humide, gonflée de baisers, ses lèvres charnues, soulignées de piercings, ses épaules délicates, son cou fin encadré par ces cheveux fleurant la laque et les produits coiffants, odeur répugnante, vision de rêve, sensation étrange...



...

_________________


♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 33
Ville : anywhere .. everywhere ..
DIO préféré : Kei, Mikaru
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Sam 13 Déc - 22:06

...


Ils avaient roulé à terre, ils étaient tombés du matelas dans un élan trop brusque. Kei avait grogné, dérangé dans son rêve, et Denka avait miaulé quand l'autre s'était écrasé sur lui, mais ils ne s'étaient pas lâchés pour autant, membres emmêlés, bouches soudées, et esprits en communion. Ils s'étaient affalés l'un sur l'autre sur la moquette, sur le tapis, entre les pieds du lit et le meuble sous la fenêtre, entre les morceaux de costumes, les bottes d'Ivy et le pantalon à paillettes dorées.Denka prenait l'initiative, débouclait le lourd ceinturon de Kei, glissait les mains dans le pantalon ouvert, s'emparait sans crainte du membre tendu, luisant et frémissant qui mouillait de désir le boxer du guitariste. En sentant les doigts tant désirés se refermer autour de lui, Kei soupira d'aise tout en maudissant sa faiblesse. Il feula sous la pression que le mouvement des mains du batteurs sur lui faisait monter, lentement, inexorablement, sans pitié. Denka ne le lâchait plus. Kei tenta la langue dans le creux de l'oreille, la langue dans le creux du cou, pour le déconcentrer, les mains au creux des reins, les mains au creux des fesses, mais rien n'y fit, Denka était toujours maître du désir de Kei, toujours dominateur de son envie et de son corps qui ne réagissait plus comme Kei le souhaitait, le voulait, l'en implorait.

De dominant, Kei était passé à dominé, à quatres pattes au dessus de Denka, les mains autour de sa tête, les jambes de part et d'autre du batteur, le pantalon ouvert et la main experte et dominatrice de Denka le maîtrisant d'un simple va et vient savamment dosé du poignet. Il soufflait et ahannait, le visage caché contre le torse de son compagnon, le nez plein de l'odeur enivrante de sa peau, et les oreilles rassasiées de geignements sourds et constants que laissait échapper le batteur. Kei se laissa mener jusqu'au bord de la jouissance, pantelant, essoufflé, la tête remplie de toutes ces images de Denka gémissant mais malgré tout dominateur. Lorsqu'il sentit son plaisir déborder et menacer de le submerger, il se dégagea avec violence, la main dans le pantalon pour tâcher de retenir ce qui l'était encore. Son sexe baveux et violet de désir mouilla ses doigts et un méchant frisson de frustration le parcourut, lui hérissant brièvement l'échine et lui arrachant un grondement rauque. Denka eut un sourire franc, auquel Kei répondit par un autre sourire, sournois et mauvais, et Denka fronça les sourcils, méfiant.

D'un genou brutal, Kei lui avait ré-écarté les genoux et s'était positionné entre eux, déjà prêt et impatient, seulement à demi-dévêtu, les cheveux à demi-décoiffé, le maquillage encore intact. Denka voulut protester, se débattre, lui faire comprendre qu'il n'était pas prêt, mais un baiser violent et sans réplique l'empêcha de s'exprimer, tout comme les mains brusques sur son corps le mirent dans l'impossibilité de réagir tant leur agilité et leur absence de douceur le réduirent en un esclavage honteux. Impuissant, esclave de son propre corps et de ses propres désirs, Denka ne put qu'assister, sans défenses, à sa propre perte.

Kei lui ne voyait que le corps qui s'offrait à lui, ce corps qu'il désirait tant, ce corps souillé par les désirs malsains des fans, ces milliers de filles françaises qui l'ont touché, qui l'ont voulu, désiré, souhaité de toute leur âme, de tout leur corps. Ce corps qu'il allait souiller encore un peu plus par son désir immoral et contre-nature. Kei ne voyait que Denka, allongé sous lui, à sa merci, sien dans quelques instants, sien depuis qu'il avait pénétré cette chambre, sien pour longtemps encore... Les gémissements rauques, les grognements indistincts, les feulements retenus, Kei était chaud, la stimulation manuelle à laquelle il a eu droit précédemment, Kei ne cherchait pas à retenir ses instincts. D'une main il avait débouclé la ceinture et le jean de Denka, pendant que ses lèvres lui faisaient tourner la tête, d'une main il avait ôté le pantalon et passé les doigts sous le boxer gris, pendant que ses baisers le rendaient fou, d'une main il s'était guidé jusque l'intimité encore inviolée de Denka, pendant que ses mots achevaient de l'affoler. Kei savait qu'il serait le premier. Il l'avait deviné à la timidité hardie dont avait fait preuve le batteur, celle des jeunes hommes dont la première fois les effrait même s'ils se refusent à se l'avouer. Kei avait qu'il serait le premier.

Cela ne l'empêcha pas de pénétrer Denka d'un coup de rein puissant, dévastateur, qui arracha au batteur un cri qui fut aussitôt bu par les lèves avides du guitariste. Profondément enfoui dans l'intimité chaude et serrée de Denka, Kei ne bougeait plus, submergé par la diversité des sensations qui l'envahissait. Cette étrange proximité que cela instaurait avec le batteur ; cette étrange sensation d'enfin arriver chez soi, d'enfin savoir avec certitude la route que l'on veut choisir... Cette étrange force autour de lui qui lui faisait perdre toute notion de ce qui n'était pas eux ; cette étrange douceur autour de lui qui le faisait chavirer de plaisir ; cette étrange chaleur autour de lui qui le réchauffait jusqu'au plus profond de son coeur... Sans se soucier de la douleur qu'il causait à Denka, Kei se retira aussi violemment qu'il était entré, et replongea ausitôt au creux de la chaleur bienfaisante, inconscient des ongles que Denka lui plantait dans le dos, et de cris qu'il tentait d'étouffer en lui mordant le cou et les épaules. Denka se tordait sous lui, et Kei ne savait si c'était de douleur ou de plaisir. S'en souciait-il seulement ? Tout à son propre plaisir, le guitariste ne réfléchissait plus, guverné par son seul instinct, son seul désir de possession et de domination. Il en voulait plus, encore plus, toujours plus...!

- Kei !

Un murmure dans son oreille qui sembla éclater comme un cri puissant. Denka. Kei s'immobilisa un instant, brusquement tiré de son monde de plaisir. Denka. Kei sembla soudain se rappeler du batteur, mais son membre douloureusement tendu ne lui laissa pas de répit, et son bassin reprit sans qu'il ne le réalise les mouvements ancestraux et instinctifs de cette danse amoureuse. Il tentait de faire doucement, mais le mouvement se faisait plus rapide, plus profond, plus intense, sans même qu'il ne le veuille ou ne s'en rende réellement compte...

- Kei !!

Quoi encore ?

- Kei... Encore...! Plus vite...

Denka. Kei ne comprit pas tout de suite le sens de ce qu'il venait d'entendre, mais son cerveau l'enregistra pour lui et transmit le message à son corps. L'image qu'ils offraient, à même le sol, emmêlé l'un à l'autre, à peine dévêtus, encore apprêtés pour le concert, aurait rendue jalouse n'importe quelle fan. Kei, à genoux derrière Denka, ses jambes sur les épaules, avait accéléré la cadence. La bordure du tapis lui martyrisait les genoux, mais il n'y prêtait pas attention, tout à l'assouvissement de ce désir rageur ; ses cuisses étaient douloureuses, écartées au maximum, mais peu lui importait tant qu'il pouvait combler le manque qui le dévorait ; sa tête était vide et un voile brumeux lui obscurcissait les yeux, mais l'important n'était pas là, et seul son membre gonflé, tendu et vibrant entre les parois accueillantes et chaudes, réclamant sa libération, occupait son esprit. Accroché d'une main au mollet qui reposait contre sa poitrine, Kei empoigna d'un geste ferme le sexe baveux du batteur qui frémissait sur son ventre, et lui imprima un ryhtme effréné, endiablé, calqué sur celui qu'il faisait subir à leurs corps emboîtés. Denka feula. Kei aima ce son. Denka se tordit sous lui, affolé par la cadence qu'on lui imposait, en lui, autour de lui, il gémit et griffa les flancs de Kei, et une larme perla, qui coula le long de sa joue, sur sa tempe, et se perdit dans ses cheveux.

Kei suivit un instant la larme. Il eut la tentation d'en lécher la trace pour la goûter, mais l'ébauche de mouvement qu'il entama déclencha en lui une telle gerbe d'étincelles qu'il ne put aller au bout. Un ultime va et vient, une ultime poussée, et l'oppressante et humide chaleur qui l'entourait eut raison de lui. Il explosa en un million d'étoiles, dans une lueur étincelante, en de longs traits, profond en son ami, avec un grognement sourd de fauve repu, avant de retomber lourdement sur l'homme encore en transe sous lui.

- Kei...

Un souffle dans son oreille. Un murmure dans son cou. Une moiteur gluante dans sa main, entre leurs ventres. La respiration en folie, le coeur battant la chamade, deux souffles qui se répondent, deux coeurs à l'unisson.

Denka s'endormait doucement, à même le tapis, contre celui qui venait de lui donner du plaisir, contre celui qui l'avait tant malmené. Kei lui jeta un drôle de regard, mi-amusé, mi-attendri. Il le contempla un instant, avant de resserrer son étreinte et d'attirer sur eux la couverture dont la bordure flirtait avec le sol. Il s'emmtouffla dedans, Denka serré contre son torse qui respirait paisiblement, c'est à peine s'il bougeât lorsque Kei l'attira plus près de lui encore, posant sa joue délicate sur son torse avant de sombrer à son tour dans un profond sommeil sans rêves. Un sommeil profond d'homme comblé, un sommeil sans rêves de corps apaisé. Un sommeil profond d'homme en paix, un sommeil sans rêves de corps aimant. Un sommeil reposant, qu'il n'avait plus connu depuis le début de la tournée. Depuis que ces fans étrangères se permettaient, chaque soir, de souiller le corps de l'homme qui gouvernait son coeur...

Ce soir-là, Ivy dormit dans le lit de Kei.




oOo ~ OwArI ~ oOo
(2008.12.06)

_________________


♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wini
- Underground Rocker -
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Ville : la garenne colombes
DIO préféré : Mikaru,Kei
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Lun 15 Déc - 23:06

J'adore ta fic^^ je te jure ces vrais ^^ elle déchire bravo a toi sa a du te demander un peut de travaille quand méme non ???? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 33
Ville : anywhere .. everywhere ..
DIO préféré : Kei, Mikaru
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Lun 15 Déc - 23:18

*o* merci !!
jsuis contente que ça te plaise ^^ au moins j'ai pas l'impression d'avoir fait ça pour rien u_u j'essayerai d'en poster d'autres si t'aimes bien Wink

non en fait, ca demande pas tant de travail que ça ^^ ça me vient tout seul en fait Embarassed et puis faut dire que j'aime bien en lire, alors ça me fait plaisir si d'autres peuvent lire et apprécier celles que je fais x)

_________________


♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wini
- Underground Rocker -
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Ville : la garenne colombes
DIO préféré : Mikaru,Kei
Date d'inscription : 15/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Lun 15 Déc - 23:22

Oui moi je l'adore =D dit moi tu pourré nous faire un mikaru X Ivy ou Erina ??? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 182
Age : 33
Ville : anywhere .. everywhere ..
DIO préféré : Kei, Mikaru
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Lun 15 Déc - 23:38

okii jpourrais essayer xD mais ce serait plus un Mikaru x Ivy alors, parce que Erina ... c'est pas trop ma tasse de thé, il m'inspire pas u_u

par contre ça sera pas pour de suite ^^ je dois finir une fic sur le fo de GazettE avant xD mais après pas de souci ^^

_________________


♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ti Chat
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 64
Age : 30
Ville : Somewhere
DIO préféré : Denka
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Lun 15 Déc - 23:52

alors ti chat fait un copier coller (désolée) du comm qu'elle a fait sur le fofo DC !

Alors là ma Aya ... j'ai qu'une chose à te dire ma chérie ... Je T'aimmmmmmme !!

Et en fait non encore autre chose aussi > MERCI !! Merci d'avoir créé cet OS si ... intense. C'est la première fois que je lisais un écrit yaoi avec les Dio, et qui plus est Denka x Kei. Même si je m'étais déjà maintes et maintes fois imaginé ce que ça pouvait donner, jamais je n'en n'avais lu. Et bien pour une première, je dois dire que je ne suis absolument pas déçue !

J'aime énormément le caractère dominateur que tu as donné à Kei, c'est exactement l'image que je me fait de lui. Tu as parfaitement bien retranscrit sa jalousie envers les fans qui ont osé poser leurs mains sur Denka (et mercredi j'en fait partie XD). En même temps je le comprends. Je n'aimerai pas que des dizaines de filles posent les mains sur mon chéri non mais oh >__< (qu'elles essayent un peu pour voir et je les démolie !). Enfin bref assez de débalage de life.

Mouaahahahaha quand je le disais que le pti Denka, il est pas si innocent que ça !!! il a beau paraître tout mignon, tout gentil, tout chaste, il ne l'est pas tant que ça !!! il s'est s'y prendre pour renverser la situation avec Kei ! Par contre le blond, il pourrait se retenir de lui faire du mal quand même !!! Puisqu'il l'avait senti qu'il serait le premier pour Denka, pourquoi s'énerver comme ça sur lui mercredi !!! Le pauvre chou il va être traumatisé après ! (mais oui Ti Chat, tu lis trop de trucs à l'eau de rose toi.) Mouahahaha je suis sure que par la suite il recommencera et que cette fois-ci, il sera le dominant (mouahahahahaha)

La fin, c'est vraiment adorable je trouve. Le moment où Kei rabat la couverture sur lui et Denka. Ce dénouement contraste vraiment avec le reste de l'OS étant donné qu'on a le droit à un Kei agressif et bestial durant tout le lemon et puis à la fin, tu nous offres un Kei tout doux et très tendre avec Denka. Je trouve ça vraiment génial. Un Kei avec une double personnalité, c'est excellent.

C'est dingue n'empêche, j'ai vraiment bien réussi à rentrer dans ton OS alors que d'habitude, j'ai quand même assez de mal à bien rentrer dans les histoire parce que j'arrive pas à exprimer ce que je ressens. Mais alors là, ça sort tout seul. T'as de la chance !

Gros bisous ma aya chérie ! Je t'aime !!

_________________


Kit by my me !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asuna
- Underground Rocker -
avatar

Féminin
Nombre de messages : 148
Age : 24
Ville : Saint Maur
DIO préféré : Ivy
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Jeu 18 Déc - 21:04

Vraiment très bien ta fic =)
Surtout qu'on en trouve pas beaucoup des Denka~Kei .

Très bien écrite et je suis tout à fait rentrer dans l'histoire =)


Et en effet un Mikaru~Ivy serait très bien =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akya-kyoki-satoshi-asuna.skyblog.com
gohatto
- Underground Rocker -
avatar

Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 25
Ville : barbezieux
DIO préféré : Ivy
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Sam 20 Déc - 23:32

j'ai déjà lue ta fic mais je m'en lasse pas elle est trop bien et puis ce couple je croix que je l'aime bien en fait xd!!
j'adore trop comment t'écris et fic yaoi avec ivy ???? yatta sa m'interresse!! mdr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xx-fic-yaoi-gazetto-xx.skyrock.com
Akira
- Star Wannabe -
avatar

Féminin
Nombre de messages : 66
Age : 20
Ville : Binche ( Leval )
DIO préféré : Mikaru,Ivy
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Ven 31 Juil - 22:55

Je n'ai qu'une chose à dire : Pauvre Ivy !! xD

Sérieux très bien écris l'OS
et surtout très bonne histoire !! moi j'adore <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xrozario.skyrock.com
Reiji
- Star Wannabe -
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 25
Ville : 89
DIO préféré : Mikaru~
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Sam 1 Aoû - 1:05

Aya tu écrit merveilleusement bien surtout les scènes explicites~
On voit qu tu lit beaucoup (de toutes façons ça se voit tout de suite ce genre de choses , on voit le vocabulaire et la synthaxe surtout)
En tout cas jai vraiment adorée, comme disait Akira c'est rare de lire une fiction sur Dio, je crois d'ailleurs que c'est la premiere que je lis o_o (la première qui "vaille le coup" je veux dire bien sur xD).
J'avais déjà tenté d'en écrire une mais bon j'ai abandonné assez vite...
Mais si ça me reprend je posterais =)
En tout cas bravo encore une fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
- Star Wannabe -
avatar

Féminin
Nombre de messages : 66
Age : 20
Ville : Binche ( Leval )
DIO préféré : Mikaru,Ivy
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   Sam 1 Aoû - 1:15

T'as trop raison Reiji ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xrozario.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [OS] Annoyed   

Revenir en haut Aller en bas
 
[OS] Annoyed
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† DIO's KinGDom † :: † Flood † :: Fan Work :: Fanfics-
Sauter vers: